17 septembre 2019

Grignotage : Pourquoi le Chocolat Vous Attire Plus que l’Œuf Dur / Carotte Crue ? (L’Effet Roméo & Juliette)

Grignotage _ Craquage _ L'Effet Roméo & Juliette (1)

Pourquoi est-ce que vous craquez toujours sur des aliments gras et sucrés ?

Parce que c’est bon ? En partie, oui.

Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg …

J’ai toujours aimé les carottes crues. C’est croquant, c’est frais, c’est bon. Mais pourtant, je n’ai jamais “craqué” sur des carottes …

Pomme, œuf, fromage blanc, fraises, …

Il y a bien des aliments “sains” ou “light” que vous aimez.

Mais alors pourquoi se tourne t-on vers les “PIRES” choix possibles ? Au risque de ruiner tous nos efforts ?!

Pourquoi Roméo aime tant Juliette ?

Parce qu’elle lui est interdite.

C’est une relation désapprouvée. “Malsaine”.

Et ce qui est interdit est magnétique

Si cet effet a été observé dans les relations de couples, le parallèle avec la nourriture est fascinant.

Craquage : Ce qui est interdit est attirant

Note : L’interdit pour des raisons morales profondes (religion, végétalisme etc.) fonctionne différemment. Ce n’est pas l’objet de cet article.
Ici, je parle des aliments perçues comme mauvais d’un point de vue poids/santé, sans autre conviction.
Pour plus d’info, lire l’article : Le Mythe des Aliments Malsains : Pourquoi la Salade Ruine Votre Diète

Juliette pour Roméo.

La pomme pour Adam.

Le chocolat pour vous ?

“L’erreur a été d’interdire la pomme. Si Dieu avait interdit le serpent, Adam aurait mangé le serpent.”

Anonyme

Nous somme attiré par l’interdit !

Il est captivant, magnétique …

Dans le cadre de la nourriture, deux choses rendent l’interdit attirant :

1. La curiosité

En tant qu’être humain, nous sommes curieux.

L’inconnu et la nouveauté nous fascinent.

Or, quand on s’interdit un aliment, on s’interroge.

Est-ce aussi bon que dans mes souvenirs ? Toujours aussi craquant ? Peut être que j’aime moins ça maintenant ? je pourrais goûter pour en être sûr !

De plus, votre souvenir de l’aliment vous fait remonter des émotions : réconfort, joie, partage etc.

Y regoûter vous permettrait-il de revivre ces émotions ?

Cette curiosité, rend l’aliment interdit terriblement attirant …

Mais ce n’est pas tout.

Il y a un facteur, qui cumulé à la curiosité, rend l’aliment interdit quasiment irrésistible : la rareté.

2. La rareté

Quand on s’interdit un aliment, on créé une rareté perçue.

Comme on n’y a pas le droit en temps normal, mais seulement lors d’événement exceptionnel, l’aliment devient rare.

Par exemple, le chocolat interdit en semaine mais autorisé le weekend “pour se récompenser” ou “parce que c’est le weekend” est rare ! Après cet événement, “il n’y en aura plus“.

Le problème : une rareté, perçue ou réelle, provoque en nous le même effet (étude ici) :

  • Augmentation de la valeur perçue
  • Augmentation des quantités désirées
  • Créer un sentiment d’urgence

Ce qui veut dire que l’aliment interdit aura, à vos yeux :

  1. Une forte valeur
  2. Besoin d’être consommé en grande quantité
  3. Besoin d’être consommé rapidement

Les effets 2 et 3 de la rareté sont parfois décrits comme “la peur de manquer”.

Comme l’aliment est rare, le peur de manquer vous pousse à en manger BEAUCOUP et RAPIDEMENT.

Exemple :

Si vous vous interdisez le chocolat.

1 / Vous avez toujours aimé le chocolat. Mais depuis qu’il est interdit, vous l’aimez encore plus. Il n’est plus seulement bon, mais divin. Sa rareté augmente sa valeur : il en devient meilleur.

2 / Avant, 2 carrés vous suffisaient. Mais depuis qu’il est interdit, vous engloutissez la plaquette entière. La rareté fait que vous ne voulez plus vous contenter “d’un peu”. C’est rare, il faut en profiter.

3 / Avant, vous mangiez le chocolat à allure normale. Depuis qu’il est interdit, vous vous l’enfilez à vitesse grand V. La rareté vous pousse à le consommer rapidement. 

Cette rareté, cumulée à la curiosité, rendent ces aliments interdits magnétiques.

Et cette attirance se transforme rapidement en obnubilation.

De l’attirance vers l’obnubilation

Quand on pense à manger “moins” ou “mieux”, on pense avant tout à manger.

Et cette pensée peut vite tourner à l’obsession.

Manger, manger, manger

Toute la journée, nos pensées sont tournées vers la nourriture.

Cette obnubilation fait que l’on devient hypersensible aux signaux alimentaires

Avant, vous passiez devant une boulangerie sans le remarquer.

Aujourd’hui, après avoir résisté pour ne rien acheter,  vous pensez au pain au chocolat toute la journée.

Conséquence : vous êtes sur les nerfs et utilisez votre volonté toute la journée … et finissez par craquer (on y vient).

Ces aliments interdits ne vous attirent plus, ils vous obsèdent.

Craquage. De l’obnubilation vers la désinhibition

Chocolat. Chocolat. Chocolat.

*Cours au supermarché et s’enfile une plaquette de chocolat, en cachette*

Au bout d’un moment, impossible de résister à ces aliments qui nous obsèdent …

Et quand on craque, on entre dans ce qu’on appelle l’état de désinhibition.

C’est ce moment ou vous perdez le contrôle.

Souvent, plus vous avez résisté à ces aliments interdits, plus la crise sera violente.

La curiosité et la rareté créées par l’interdiction mènent à des pulsions alimentaires incontrôlables.

Rapidement suivies de remords, de culpabilité et du sentiment de jemesenssupernul.

Mais alors, que faire ?

Comment se libérer de l’effet Roméo & Juliette ?

Selon l’intensité de l’effet, différentes méthodes sont à utiliser.

Le cas du sucre

Première chose, le sucre est un cas un peu particulier, qui doit être traité en amont.

Il entraîne un certain nombre de réactions dans notre corps (Cf. Article ci-dessous).

Lorsqu’il est consommé en trop grande quantité, il est difficile de s’en débarrasser juste en éliminant l’effet Roméo & Juliette.

Donc, si vos grignotages concernent les produits sucrés en général, il faut vous désensibiliser avant de passer à la suite.

Voici un article pour vous : Comment Arrêter le Sucre Quand On Est Accro

Faire sauter vos interdictions, sans conséquences néfastes

Passons maintenant à l’effet Roméo & Juliette à proprement parlé.

La méthode directe

Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c’est d’y céder.

Oscar Wilde

Ok, ça peut faire peur.

Je recommande cette méthode seulement si vous avez PEU d’interdictions.

Réintégrez petit à petit vos aliments interdits au cours de certains repas.

Exemple :

Vous avez 2 interdits : Le chocolat et les biscuits industriels.


Donc, pour votre prochain dessert, vous prendrez un carré de chocolat (voir même deux, pas de panique).

Au début, vous risquez de toujours vouloir des grandes quantités. C’est parce que l’interdiction sera toujours partiellement présente. Elle ne saute pas immédiatement.

Mais ce n’est pas grave, les premiers jours, mangez-en plus si vous en avez envie.
 
Seulement, rappelez vous que vous y aurez encore le droit au prochain repas, et celui d’après, et tous ceux d’après !

Alternez ainsi entre chocolat et biscuits industriels. Rapidement, vous allez voir vos envies diminuées.

Et que faire si une envie apparaît en dehors d’un repas ?

Si vous avez faim : intégrez cet aliment à une collation équilibrée.

Si vous n’avez pas faim : remarquez cette envie et dites vous “d’accord, à mon prochain repas, je mangerai cet aliment”.

Parfois, vous n’en n’aurez même plus envie lors de votre prochain repas. Si c’est le cas, n’en mangez pas. Mais si vous en avez toujours envie, mangez-le.

Note : Vous ne savez pas si vous mangez PAR faim ou SANS faim ? Alors allez lire l’article : Comment Découvrir les VRAIES Raisons Qui Vous Poussent à Grignoter Pour Pouvoir Enfin Arrêter

La méthode indirecte

Si votre liste d’interdits est longue, alors la méthode directe peut être trop brutale pour vous.

Dans ce cas, il faut utiliser une autre méthode.

Au lieu d’interdire des aliments, créez des alternatives !

Exemple :

Vous avez comme interdits les gâteaux et le pain.


Au lieu de vous dire “Je n’ai pas le droit aux gâteaux”, dites vous “J’ai le droit aux gâteaux faits maisons”.

(Au passage, j’ai un Instagram dédié aux recettes maisons, suivez-moi si vous voulez des idées : @saindelicieux)

Au lieu de vous dire “je n’ai pas le droit au pain”, dites vous “J’ai le droit au pain complet”.

Cette méthode permet une transition plus en douceur, adaptée à ceux qui ont des interdits très ancrés.

Voici une liste d’idées de remplacements (ce sont les exemples communs, n’hésitez pas à tenter autre chose 😋) :

  • Chocolat -> Chocolat Noir
  • Pain blanc -> Pain complet
  • Yaourt au fruit -> Fromage Blanc + Fruit
  • Friture -> Cuisson au four
  • Pomme de terre -> Patate douce
Note : Ici, les remplacements sont à effectuer pour les aliment INTERDITS seulement.

Une fois que vos alternatives sont en place, vous avez deux options :

  1. Vous n’avez plus de craquage, alors continuez comme ça
  2. Il vous arrive encore de craquer sur certain aliments, alors tentez la méthode directe (1 aliment à la fois) tout en conservant la méthode indirecte en parallèle

Conclusion

Si le chocolat vous attire plus que l’œuf dur / carotte crue, c’est à cause de l’effet Roméo & Juliette.

Ce qui est interdit est attirant. Cela est du à la curiosité humaine et au biais cognitif de rareté.

Cet effet entraîne un rapport malsain avec la nourriture, pouvant mener à la restriction cognitive.

C’est un élément clé à prendre en compte si vous voulez en finir avec le grignotage !

Si vous souhaitez vous libérer de l’emprise de la bouffe, téléchargez Le Plan D’Action, c’est gratuit :

En finir avec le grignotage !

Stop au Grignotage - Le Plan d'Action

Ebook OFFERT

Recevez :

  •  Votre plan d'action (Stop au Grignotage) 
  •  Mes meilleures ressources exclusives

Directement par email !

- Fini la culpabilité, fini les kilos en trop -

Comme d’habitude, vous pouvez me poser vos questions en commentaire de cet article ou sur Instagram @obirauffet ou par mail : obi@obir.fr

Obi RAUFFET

Hey ! Moi c'est Aubin, Obi de surnom ! Je suis l'auteur derrière sain-delicieux.fr et obir.fr

>

Voulez-vous en finir avec le grignotage et vous libérer de la nourriture ?

En finir avec le grignotage !

Voulez-vous en finir avec le grignotage et vous libérer de la nourriture ?

Stop au Grignotage - Le Plan d'Action

Stop au Grignotage - Le Plan d'Action